Renforcer la solidité financière de son entreprise

By | 27 avril 2018
Votre entreprise s’appuie sur des partenaires de confiance pour exercer son activité commerciale mais ces derniers ne sont que moyennement rassurés quant à votre capacité de paiement ? Vous pouvez pour solidifier les liens que vous entretenez avec eux renforcer la solidité financière de votre entreprise.Pour ce faire, une augmentation de capital vous permettra d’engager une somme plus importante à votre société au moyen d’apports en numéraire ou d’apports en nature. Quel que soit le type de société commerciale, l’augmentation de capital renforcera votre solidité financière. Le montage juridique fonctionne aussi bien dans le cadre d’une société à responsabilité limitée, d’une société par actions simplifiée, d’une société en commandite ou encore d’une société en nom collectif.

En quoi augmenter le capital social renforce la solidité financière d’une société ?

Le capital social d’une entreprise est déterminé au moment de la création de société. Il est indiqué dans les statut de l entreprise, aux côtés de la dénomination sociale, de l’adresse du siège social et des indications relatives à l’organe de gérance de la société.
Cette somme, ouvrant droit à la distribution de parts sociales entre les associés et à l’octroi d’un droit de vote aux assemblées, sert de garantie aux créanciers de l’entreprise. En cas de dissolution liquidation de la société, elle permettra de payer les créanciers de l’entreprise.C’est surtout en cas de liquidation judiciaire, menant également à une dissolution de la société, que le capital social prendra tout son sens. Le montant de ce dernier sera distribué entre les différents créanciers selon un ordre déterminé par le code de commerce.

La responsabilité limitée des associés dans le cadre d’une sas

Comme dans toutes les sociétés commerciales, les associés d’une société par actions simplifiée bénéficient d’une responsabilité limitée au montant de leurs apports. Ainsi, en cas d’augmentation de capital sas, si les associés présents effectuent de nouveaux apports, ces derniers entreront dans le gage général des créanciers vis-à-vis de la société, et pourront être perdus.
Il est donc bien nécessaire de considérer que les sommes mises à la disposition de la société peuvent ne jamais retourner dans le patrimoine de l’associé en cas de liquidation due à une procédure collective. Cette règle établie par le droit des sociétés fait la force et l’avantage du renforcement de la solidité financière d’une SAS.