Augmentation du trafic organique

By | 30 novembre 2014

Plusieurs pistes ont déjà été envisagées par Google pour diversifier ses revenus hors traffic organique , et donc limiter les risques de dépendance trop forte aux profits générés par la publicité via les liens sponsorisés. En termes d’activité publicitaire, la publication des résultats de cette année a été notamment l’occasion pour les dirigeants de Google d’affirmer leur intention de se diversifier, en investissant d’autres supports publicitaires online (ex : bannières de publicités animées) et offline comme la presse écrite, la radio voire la télévision. Aujourd’hui une partie de la stratégie de développement de Google passerait par la généralisation de son savoir-faire organique hors du champ premier de l’Internet. De nouveaux débouchés semblent pouvoir provenir de tests effectués par Google concernant la publicité papier dans la presse traditionnelle. Ainsi, Google a réservé en septembre des espaces publicitaires dans des revues papier américaines, PC Magazine et Maximum PC, pour en faire profiter certains de ses annonceurs. Un encart présentant des publicités pour cinq à six annonceurs (ayant payé 1 000 US$ leur insertion) s’est affiché dans ces journaux dans une édition de septembre. Google a indiqué qu’il s’agissait là d’un test permettant de jauger de nouveaux débouchés pour son offre de liens sponsorisés.